Comment le curcuma peut sauver un cerveau vieillissant de la démence et de la mort prématurée

Curcuma dans un bol

Le curcuma, l’épice principale du curry, a fait l’objet de nombreuses études en médecine moderne et dans les systèmes de médecine indiens pour le traitement de diverses affections médicales.

D’ailleurs, une étude prometteuse publiée dans Cellular Physiology and Biochemistry intitulée “Dietary Curcumin Ameliorates Aging-Related Cerebrovascular Dysfunction through the AMPK/Uncoupling Protein 2 Pathway” révèle que le principal polyphénol du curcuma, connu sous le nom de curcumine (qui lui donne sa teinte dorée), pourrait offrir ce que les auteurs de l’étude décrivent comme une “stratégie thérapeutique efficace pour inverser la dysfonction cérébrovasculaire liée à l’âge.”

Il a été utilisé pour traiter la démence et les lésions cérébrales traumatiques. Le curcuma joue également un rôle potentiel dans la prévention et le traitement de la maladie d’Alzheimer.

Grâce à ses effets antioxydants, anti-inflammatoires et lipophiles, le curcuma améliore les fonctions cognitives des patients atteints de la maladie d’Alzheimer.

De nombreuses preuves indiquent que le stress oxydatif, les radicaux libres, les protéines bêta-amyloïdes, la dérégulation cérébrale causée par la toxicité des biométaux et les réactions inflammatoires anormales contribuent à la pathologie de la maladie d’Alzheimer.

Grâce à divers effets du curcuma, tels que la diminution des plaques bêta-amyloïdes, le ralentissement de la dégradation des neurones, la chélation des métaux, les propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes et la diminution de la formation de microglie, la mémoire globale des patients atteints de la maladie d’Alzheimer s’est améliorée.

Études épidémiologiques

Diverses études indiquent une incidence et une prévalence plus faibles de la maladie d’Alzheimer en Asie du Sud, où la consommation de curcuma est élevée.

Une étude prospective de 2 ans dans un village indien a révélé une incidence significativement plus élevée de la maladie d’Alzheimer dans une communauté rurale américaine appariée selon l’âge.

D’autres études ont montré une prévalence similaire mais une incidence plus faible de la démence dans les populations urbaines indiennes par rapport aux pays développés.

Études cliniques

Plusieurs études cliniques ont été menées pour évaluer l’efficacité du curcuma dans le traitement de la maladie d’Alzheimer.

Une étude randomisée en double aveugle contrôlée par placebo a évalué l’effet du Curcuma longa sur les patients atteints de la maladie d’Alzheimer. Après un an de traitement avec du curcuma, les patients ont montré des améliorations significatives de la fonction cognitive mesurée par le test de l’horloge et le test d’addition de série. Aucun effet indésirable important n’a été observé.

Une autre étude pilote randomisée en double aveugle a examiné les effets de deux doses différentes de curcuma sur les patients atteints de la maladie d’Alzheimer.

Après 18 mois, les patients recevant le curcuma ont montré des améliorations significatives des capacités cognitives globales, comparés au groupe placebo.

Mécanismes d’action

Le curcuma semble agir sur de multiples voies biochimiques impliquées dans la maladie d’Alzheimer:

Diminution des plaques bêta-amyloïdes

Les curcuminoïdes se lient aux plaques bêta-amyloïdes et empêchent leur agrégation, un processus clé dans le développement de la maladie d’Alzheimer.

Propriétés anti-inflammatoires

Le curcuma réduit l’inflammation cérébrale en inhibant les cytokines pro-inflammatoires et en stimulant les molécules anti-inflammatoires.

Activité antioxydante

Les curcuminoïdes neutralisent les radicaux libres et les espèces réactives de l’oxygène impliqués dans le stress oxydatif cérébral.

Chélation des métaux

Le curcuma peut chélater les métaux lourds toxiques comme le plomb et le cadmium, qui contribuent à la démence.En résumé, grâce à ses multiples effets bénéfiques, le curcuma semble être un complément alimentaire prometteur pour prévenir et potentiellement traiter la maladie d’Alzheimer et d’autres formes de démence liées au vieillissement.

Autres bienfaits du curcuma

Au-delà de ses effets bénéfiques potentiels sur la maladie d’Alzheimer, le curcuma présente de nombreux autres avantages pour la santé:

Propriétés anti-cancéreuses

De nombreuses études ont montré que le curcuma peut inhiber la croissance des cellules cancéreuses et induire leur mort cellulaire programmée. Il semble particulièrement prometteur contre les cancers du sein, de la prostate, du poumon et du côlon.

Effets cardioprotecteurs

Le curcuma aide à réduire le risque de maladie cardiaque en améliorant la fonction endothéliale, en diminuant l’inflammation et l’oxydation des lipoprotéines.

Régulation du métabolisme

Les composés curcuminoïdes peuvent aider à réguler les niveaux de glucose et de lipides sanguins, ce qui les rend utiles pour la prévention du diabète et de l’obésité.

Soulagement de l’arthrite

Grâce à ses puissantes propriétés anti-inflammatoires, le curcuma est efficace pour soulager les douleurs articulaires et musculaires de l’arthrite.

Effets hépatoprotecteurs

Le curcuma protège le foie des dommages causés par les toxines en stimulant la production d’enzymes détoxifiantes.

Bien que d’autres recherches soient nécessaires, le curcuma semble être un complément alimentaire sûr et polyvalent avec de nombreux bienfaits potentiels pour la santé.

Formes et dosages du curcuma

Le curcuma est disponible sous différentes formes, chacune ayant ses avantages et inconvénients :

Racine fraîche ou poudre

La racine de curcuma fraîche ou en poudre est la forme la plus courante. Cependant, la curcumine (le composé actif principal) a une biodisponibilité relativement faible lorsqu’elle est consommée seule.

Extraits standardisés

Les extraits standardisés de curcuma contiennent des concentrations plus élevées de curcumine, généralement comprises entre 95 et 100 %.

Ils sont plus coûteux mais offrent une meilleure absorption.

Curcumine liposomale / micellaire

Encapsuler la curcumine dans des liposomes ou des micelles améliore considérablement sa biodisponibilité en la protégeant de la dégradation stomacale.

Complexes de curcumine

Lier la curcumine à d’autres composés comme la pipérine (du poivre noir) ou les phospholipides augmente également son absorption intestinale.

En ce qui concerne les dosages, la plupart des études sur la maladie d’Alzheimer ont utilisé des doses de curcumine allant de 180 mg à 4 g par jour. Les doses plus élevées semblent être mieux tolérées lorsque la curcumine est prise avec des repas.

Bien que le curcuma soit généralement considéré comme sûr, de hautes doses peuvent provoquer des effets secondaires tels que des maux d’estomac, des nausées ou des diarrhées.

Il est conseillé de commencer avec de faibles doses et d’augmenter progressivement.

Précautions avec le curcuma

Bien que le curcuma soit généralement bien toléré et considéré comme sûr lorsqu’il est consommé dans des quantités alimentaires normales, il existe quelques précautions à prendre en compte :

Interactions médicamenteuses

Le curcuma peut interagir avec certains médicaments, notamment ceux métabolisés par les enzymes du cytochrome P450. Les personnes prenant des médicaments devraient consulter leur médecin avant d’utiliser des suppléments de curcuma.

Lithiase biliaire

Il existe des preuves anecdotiques que de fortes doses de curcuma peuvent augmenter le risque de formation de calculs biliaires chez les personnes prédisposées. Une consommation modérée est recommandée.

Grossesse et allaitement

Les effets du curcuma sur la grossesse et l’allaitement n’ont pas été suffisamment étudiés.

Par précaution, les femmes enceintes ou allaitantes devraient éviter les suppléments de curcuma à fortes doses.

Troubles de la coagulation

Le curcuma pourrait avoir des propriétés anticoagulantes et augmenter le risque de saignement. Les personnes souffrant de troubles de la coagulation ou prenant des anticoagulants devraient faire preuve de prudence.

Chirurgie

En raison de ses effets potentiels sur la coagulation sanguine, il est recommandé d’arrêter les suppléments de curcuma au moins 2 semaines avant une intervention chirurgicale.

Dans l’ensemble, le curcuma semble être un complément alimentaire relativement sûr lorsqu’il est consommé avec modération.

Mais comme pour tout supplément, il est préférable de consulter un professionnel de la santé avant d’en prendre, en particulier si vous avez des problèmes de santé sous-jacents.

beige ceramic jar beside grey ceramic pitcher and sliced lemon fruit

En résumé

Le curcuma, l’épice principale du curry, a fait l’objet de nombreuses recherches pour ses bienfaits potentiels sur la santé, en particulier pour le cerveau vieillissant.

Voici un résumé des points clés:

🧠 Effets sur la maladie d’Alzheimer:

  • Diminue les plaques bêta-amyloïdes et l’inflammation cérébrale
  • Propriétés antioxydantes et chélation des métaux toxiques
  • Études montrant des améliorations cognitives chez les patients

🔬 Études épidémiologiques:

  • Incidence et prévalence plus faibles de la maladie d’Alzheimer en Inde
  • Populations consommant beaucoup de curcuma

💊 Formes et dosages:

  • Racine fraîche, poudre, extraits standardisés
  • Curcumine liposomale/micellaire pour une meilleure absorption
  • Doses typiques de 180 mg à 4g par jour dans les études

⚕️ Autres bienfaits:

  • Propriétés anti-cancéreuses, cardioprotectrices
  • Régulation du métabolisme, soulagement de l’arthrite
  • Effets hépatoprotecteurs

⚠️ Précautions:

  • Interactions médicamenteuses possibles
  • Prudence en cas de lithiase biliaire, troubles de la coagulation
  • Éviter les fortes doses pendant la grossesse/allaitement

Bien que d’autres recherches puissent être utiles pour le comprendre encore mieux, le curcuma s’offre à nous tel un complément alimentaire prometteur et polyvalent, en particulier pour la santé cérébrale et la prévention des maladies liées au vieillissement.

a cup of tea sits on a yellow saucer

Claude Gélinas

J'espère que vous avez aimé mon article! Si vous ne le saviez pas, je suis un développeur web, expert en communications numériques et éditeur du site web succes.ca que voici.

Autrement dit, si vous êtes un solotrepreneur et que vous avez besoin d'un site web, faites-moi signe.
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Soyons curieux, créatifs et cultivateurs d'intellect appliqué, une découverte à la fois, à l'infini.
    Vous aimez mon contenu?
    Si vous souhaitez m'encourager via Interac, mon courriel est [email protected] et la réponse suggérée est "Claude", merci!
    Magasinage via Amazon.ca
    Encouragez-moi en cliquant sur ce bouton d'affilié avant d'acheter dans Amazon.
    Certains droits réservés © 2023 par Logixca